Défi de l’été : dessin no 3

Semaine 3, dessin no 3 !

Pour cette troisième semaine de mon défi de l’été, je vous présente une de mes fleurs alpines préférées : le trèfle alpin. C’est un trèfle un peu particulier, bien plus grand que ceux qu’on trouve dans les champs en plaine, d’un rose intense qui éclaire les prairies d’altitude ! Il fait partie des fleurs qui me mettent de bonne humeur car elles sont le signe que je suis enfin “là-haut”… et j’ai un faible pour les fleurs roses.

refuge albert 1er

Montée vers le Refuge Albert 1er

 

Celui-ci a été photographié dans la vallée de Chamonix, lors d’une rando au Refuge Albert 1er. Ce refuge est au bord du glacier du Tour, au-dessus du village du même nom, et c’est le point de départ de nombreuses courses d’alpinisme. Enfin, je dis au bord… il y a maintenant un abîme entre le refuge et le glacier. Assez impressionnant quand on sait qu’à l’origine il a été construit au niveau du glacier…

Le dessin n’a pas été fait durant la randonnée, trop long ! Mais d’après une photo prise en redescendant du refuge. C’est la première fois que je procède comme ça, et l’expérience de prendre le temps de faire le dessin, bien installée à mon nouveau bureau, est plutôt réussie.

 

 

Voici donc mon troisième dessin du défi de l’été : un Trèfle alpin  (cliquez sur la photo pour l’agrandir).

dessin nature trèfle alpin

Je me suis concentrée sur la fleur elle-même et je n’ai dessiné qu’une partie des nombreuses feuilles qui l’entourent (la photo originale est en miniature de cet article !). C’est en fait assez difficile de rendre toutes les variations de vert et de rose… En colorant les pétales, je me suis dit que je manquais de diversité dans mes crayons roses. J’ai fait quelques essais de superposition de différentes couleurs de crayons pour rendre les tons, mais je dois encore m’exercer !

Et vous ? Dessinez-vous au crayon de couleur ? Quelles sont vos astuces pour diversifier les couleurs ?

Itinéraire de la rando : le Refuge Albert 1er depuis le Tour

Version facile ou intense ? Comme c’était mon deuxième jour de rando d’affilée, j’ai opté pour la version facile en prenant la télécabine de Charamillon puis le télésiège. Depuis là, il reste 500 mètres de dénivelé dans un paysage incroyable, avec vue plongeante sur le glacier.

La version difficile se fait au départ du village du Tour, sans remontées mécaniques (environ 1250 mètres de dénivelé, à réserver aux personnes entraînées). A faire plutôt en boucle, avec la montée directe depuis le Tour à l’aller (parties raides, pas très confortable à la descente) et le retour par Charamillon (éventuellement par la télécabine si on est fatigué).

Itinéraire : quelques explications ici

Carte topo : IGN 3630 OT “Chamonix – Massif du Mont Blanc “

Difficulté : voir les explications ci-dessus, une variante moyenne et une variante difficile.

 

Envie de voir les autres dessins de mon défi ? Ils sont récapitulés ici !

 

Un Commentaire

  1. Oui, je dessine avec des crayons de couleurs. Pour obtenir des nuances, on a besoin de beaucoup de couleurs… Je trouve plus facile de nuancer en utilisant des crayons aquarellables ou des crayons pastels. Je superpose les couleurs et fonds les espaces à nuancer en utilisant un pinceau à réservoir (par ex. https://www.cultura.com/pinceau-reservoir-d-eau-pinceau-reservoir-d-eau-3474379300431.html). C’est très pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code